Les critiques cinéma de Voix d’Europe : Dunkerque

Tout le monde le sait: les films de guerre, et plus particulièrement ceux sur la Deuxième Guerre mondiale attirent beaucoup de spectateurs dans les cinémas.

Dernier de la liste, le nouveau film de Christopher Nolan: Dunkerque. Avec 102 millions de dollars en première semaine dans les salles obscures (21,1 million le premier weekend seulement), le film est déjà un carton au box office américain et ce malgré l’autre grand blockbuster sorti la même semaine, le tant attendu Valerian de Luc Besson qui, en revanche, ne rencontre pas le même succès.

 

Une plage impossible à quitter

Dunkerque retrace les pas des soldats anglais bloqués sur les plages de la ville française durant celle que l’on appelle « l’opération Dynamo » (évacuation des soldats anglais bloqués sur les plages de Dunkerque). Plus en détails, l’histoire suit un jeune soldat anglais (Fionn Whitehead) qui essaye à tout prix de s’échapper de cette plage de la mort et rentrer chez lui, mais également l’histoire d’un pilote héros (Tom Hardy) qui réussit à contrer les attaques allemandes permettant aux navires anglais de quitter les côtes françaises et enfin un père et un fils (Mark Rylance, Tom Glynn-Carney) civils qui, avec leur bateau plaisance, se lancent dans le secours des soldats bloqués à Dunkerque.

Tout au long du film, le spectateur du film va s’attacher non seulement à ces personnages, mais également à tous ces soldats littéralement bloqués sur cette plage qui suite à chaque essai de sauvetage semblent revenir au point de départ, créant ainsi le sentiment d’une plage maudite impossible à quitter.

 

B9712562972Z.1_20170709174137_000+GQ39DJVKB.1-0

De nombreuses critiques

Si le film cartonne au box office, il a cependant reçu de nombreuses critiques notamment sur l’image qui en ressort des soldats français, perçus durant tout le film comme inutiles et un poids pour les soldats anglais alliés. Il est juste toutefois de noter que le film retrace également l’histoire d’un jeune soldat français essayant de se mélanger aux Anglais et de fuir l’horreur de Dunkerque. S’il est vrai qu’il peut paraître lâche, son histoire est mise en parallèle avec celle du jeune soldat anglais montrant ainsi que les histoires de cette guerre sont les mêmes, peu importe de quels côté des alliés on se place.

D’autres critiques accusent le film d’être trop “blanc” et d’avoir oublié les soldats indiens venus en aide au soldats britanniques, ou encore les soldats marocains, algériens et tunisiens en aide à l’armée française. Cette critique très juste et nécessaire et vient redonner de l’ampleur au thème de la diversité à Hollywood. On rappelle le boycott des acteurs noirs après le manque de candidats aux Oscars de 2016, ou encore le choix vivement critiqué de l’actrice Scarlett Johansson pour son rôle dans Ghost in the Shell, son personnage étant à la base japonais, par exemple.

B9711931131Z.1_20170505185402_000+GSP90QKPV.1-0

L’avis de VDE

Il est certain qu’en regardant le film en tant que Français, nous ne pouvons pas nous empêcher de remarquer aussi l’image donnée (ou dans ce cas précis, pas donnée) des Français. Cependant, il faut rappeler que le film est l’oeuvre d’un réalisateur anglais qui voulait simplement montrer la tragédie de cette période du côté de son pays. Il ne faut donc pas passer à côté de ce film qui excelle tant du côté du scénario que du jeu des acteur ou des décors. Ce film est aussi une énième oeuvre qui restera dans le temps pour ne jamais oublier cette période obscure de l’humanité.

Natacha DA ROCHA 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s